Apprendre à déléguer

Il y a une chose que je n’ai jamais vraiment su faire : déléguer.

Parce que je suis du genre à toujours vouloir garder le contrôle. Et je suis du genre perfectionniste. Mais je me soigne.

J’avais par exemple du mal à donner à quelqu’un le pouvoir de m’apprendre quelque chose.

J’aime chercher et apprendre seule. Parce que ça me rend fière et heureuse. Comme un enfant qui veut tout faire tout seul ; ça participe à la construction de sa confiance et de son estime de soi.

Sauf que je ne suis plus une enfant (peut-être que je n’ai pas assez fait seule quand j’étais enfant alors je me rattrape ? :p), et ça me prend parfois beaucoup de temps de chercher et d’apprendre seule.

Et c’est dommage, car je pourrais profiter des compétences et expériences d’autres personnes qui ont cherché et appris avant moi. Et donc avancer plus vite, et concentrer mon énergie et mon temps à agir, à mettre en pratique.

J’ai aussi du mal à déléguer les petites tâches du quotidien, nos amies les tâches ménagères. Parce que ça me stresse quand ce n’est pas fait parfaitement (dans mon idée de la perfection hein, on est d’accord), et que ça me stresse de vivre dans un endroit pas rangé ou pas clean (et autant vous dire qu’avec deux enfants non scolarisés, mon chez-moi est toujours en bazar).

Alors, je passe beaucoup de temps à (essayer de) ranger, faire le ménage, plier, laver, astiquer… Du temps que je pourrais utiliser pour quelque chose de plus important et qui me rapproche de mes objectifs de vie.

En fait, je me suis rendue compte que cette incapacité à déléguer me fournissait une excuse pour NE PAS FAIRE.

J’avais une excuse pour ne pas écrire cet article, car j’avais l’aspirateur à passer !

J’avais une excuse pour ne pas créer un blog, car j’avais le ménage à faire !

J’avais une excuse pour ne pas proposer un atelier, et donc aider d’autres personnes tout en gagnant de l’argent, car je devais d’abord tout apprendre par moi-même sur la création d’une entreprise, la conduite d’un atelier, comment fixer mes prix, comment me faire connaître… et la liste est longue.

Tout ça, ce sont des excuses pour me permettre de ne pas agir, de ne pas sortir de ma zone de confort, de ce que je connais bien et ce que je sais bien faire.

Car je sais bien passer de l’aspirateur, je sais bien faire le ménage (enfin je crois :p), je sais bien ouvrir mon navigateur et taper à volonté dans un moteur de recherche et lire plein de choses. Je sais faire, ça !

Et c’est bien confortable. Même si je râle, c’est bien confortable. Au moins, grâce à tout ça, je ne suis pas obligée de faire et d’agir. Ouf !

C’est bien pratique, parce que je me dis « J’ai pas le choix, faut bien que je fasse ceci et cela d’abord. ». Et je fais genre que ça m’énerve, que ça me gonfle de pas avoir de femme de ménage, ou que mes enfants et mon mari ne m’aident pas plus, que ça me fatigue parce que c’est dur d’apprendre les choses et qu’il y a tellement à apprendre, qu’il y a trop d’infos sur Internet et qu’on ne sait plus où donner de la tête !

Mais si je laisse les choses ainsi,  n’est-ce pas parce que quelque part, cette situation m’arrange ?

Et je me suis posée, et je me suis dit : Mais en fait j’ai le choix !!

Le choix de :

  • continuer à faire ces choses qui n’apportent pas beaucoup de valeur à ma vie et qui me font tourner en rond,
  • ou déléguer, et de rentrer dans ma zone de génie, hors de ma zone de confort, et avancer vers la personne que je veux être et la vie que je veux vivre !

BAM ! J’ai décidé de déléguer !! Et tant pis si ce n’est pas fait comme je le veux. Car l’important est ailleurs.

J’ai appris à reconnaître ce qui est vraiment important, et de me concentrer là-dessus.

Il y a des choses que je dois faire, car ce sont MES choses, elles me font vibrer, elles me font vivre la vie que j’aime, elles sont dans ma zone de génie même si elles me font peur, elles me font grandir, avancer, me rendent meilleure !

Et il y a des choses que je dois laisser, car je ne suis pas si douée que ça pour les faire, elles me font plus râler qu’autre chose, elles sont dans ma zone de confort mais si je ne faisais que ça, elles me rendraient la vie bien plate et fade, et moi avec.

Donc aujourd’hui, déléguer pour moi, c’est permettre à chaque personne de mon foyer de participer aux tâches ménagères et de le faire à sa manière et à son rythme. Et apprendre à rester zen même quand d’habitude l’état de la maison et le rythme du ménage m’auraient stressée à mort ! (dur apprentissage, mais faut savoir faire des choix). Et arrêter d’y perdre mon temps et mon énergie, car ce n’est pas le plus important. Ma mission est plus importante que ça.

Déléguer, c’est aussi, permettre à d’autres personnes plus avancées et plus compétentes de m’apprendre rapidement ce que je ne sais pas, grâce à des formations, des ateliers, des défis, des discussions, des demandes de conseils.

Ainsi, la plus grande partie de mon temps et de mon énergie peut être consacrée à ce qui compte vraiment, et à faire des actions qui ont un réel impact.

Et toi, est-ce que tu sais déléguer ? Qu’est-ce que tu n’arrives pas à déléguer et qui te sert d’excuses pour ne pas agir, faire ?

Dans mon nouveau programme « Moi, mon argent et ma vie », je te propose de me déléguer le pouvoir de t’apprendre de nouvelles choses, pour que tu puisses réserver ton énergie et ton temps à passer l’action, à FAIRE. J’ai mis tout mon cœur, toutes mes connaissances et mon expérience, et tellement de valeur dans ce programme que ta vie ne sera plus la même après l’avoir fait ! J’ai pour ambition d’aider toutes les mamans et les femmes ambitieuses et qui veulent une VRAIE vie qui leur ressemble et les fait VIBRER.

Pour t’inscrire, tu as toutes les infos ici : http://onymiarisoa.com/moi-mon-argent-et-ma-vie/

Apprendre à déléguer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *